Accueil   >   Lie-Nielsen   >   Outils à main   >   Rabots   >   Rabots d'établi   >   Rabots d'établi angle faible   >   Rabot à replanir à angle faible n° 164

Site officiel de la marque Auriou, de l'entreprise Forge de Saint-Juéry et de Lie-Nielsen en France.

 

Auriou : Outils forgés pour Artistes depuis 1856

© Forge de Saint-Juéry 2018

Rabot à replanir à angle faible Lie-Nielsen n° 164

Rabot à replanir à angle faible n° 164

Description

Ce rabot angle faible compact est capable de très fines coupes (idéal pour replanir). Il excelle aussi quand il s'agit d'aplanir rapidement. Il est aussi merveilleux en travail de bois de bout ou sur des nœuds. C'est un outils très polyvalent... un outil de base !

Basé sur le très rare rabot Stanley 164, il s'agit en fait d'une version "angle faible" du rabot d'établi standard numéro 4 ou d'une version courte du riflard angle faible. 

La lumière réglable et le dispositif de réglage de la lame Bailey, unique en son genre, permettent un réglage en finesse de la sortie de lame, même lors du rabotage.

  • Longueur totale : 240 mm (9-1/2")
  • Lame : largeur 51 mm (2") x épaisseur 4,75 mm (0,187")
  • Corps en fonte ductile
  • Masse : 1,7 kg (3.75 lbs)

Utilisation

Stanley a produit trois grands rabots angle faible. Un de ceux là, le rabot angle faible à replanir, a seulement été produit de 1926 à 1943 (D'après Alvin Sellins, The Stanley Plane, The Early American Industries Association, 1975), ce qui peut expliquer les prix extraordinairement élevés sur le marché des antiquités. Ce rabot Lie-Nielsen est basé sur le Stanley (c'est essentiellement une version courte du riflard angle faible. Il a une lumière réglable et un réglage unique Bailey pour la sortie du fer. Ce rabot à replanir est utile dans une grande variété de travaux, depuis le travail d'ébauche sur bois brut, jusqu'au travail de finition et cela en modifiant facilement les réglages d'un travail à l'autre. Les meilleures finitions seront obtenues avec une lame parfaitement affûtée réglée pour une coupe fine. Quant à la la lumière, elle ne sera pas plus ouverte que nécessaire pour laisser passer le très fin copeau. Quand vous souhaitez une coupe plus "agressive", il faut ouvrir la lumière plus largement et donnez un peu plus de fer (sortez la lame) pour une coupe plus profonde. Pour les meilleurs résultats en bois de bout, sortez à peine la lame et diminuez l'ouverture de lumière.

Géométrie :

La lame est montée dans le fût à 12°. Elle est livrée avec un biseau affûté à 25°, ce qui donne un angle de coupe de 37°.

 

Affûtage de la lame :

Les lames des rabots d'établi Lie-Nielsen sont prêtes à l'emploi et peuvent travailler dès réception de votre rabot. Un très léger affilage complémentaire augmentera les performances. La lame est affûtée avec un angle de 25°. Un biseau secondaire, jusqu'à 5° de plus, aide à obtenir rapidement un affûtage "rasoir". Ceci améliore grandement la tenue d’affûtage avec des bois durs.

 

Réglage de la lumière :

Tenez l'outil dans une main et desserrez le pommeau (poignée avant) d'environ un quart de tour. Ajustez avec l'excentrique en laiton. Resserrez fermement le pommeau sans trop forcer.

 

Réglage de la lame (fer) :

La lame est facilement réglée à l'aide de l'écrou de réglage situé sur le bloc d'arrêt. Ce système exceptionnel procure un réglage doux et précis. Tournez l'écrou dans le sens horaire (sens des aiguilles d'une montre) pour donner du fer (sortir la lame) et dans le sens antihoraire (sens inverse des aiguilles d'une montre) pour enlever du fer (rétracter la lame).

 

Réglage latéral :

Comme pour le riflard angle faible, le rabot angle faible à replanir offre volontairement très peu de réglage latéral de la lame. C'est un avantage. Quand vous réglez la lame, le tranchant se mettra directement perpendiculaire à la semelle. Le petit désavantage est que vous devez affûter la lame vraiment d'équerre. Le guide d'affûtage Lie-Nielsen vous aidera beaucoup pour cela. Si vous souhaitez plus de jeu pour le réglage latéral de la lame, il vous reste à en réduire sa largeur en la meulant.

 

Réglage de la plaque-étrier :

La plaque-étrier se positionne sur le dessus de la lame et la maintien solidaire de celle-ci. L'avant de cette plaque doit être à environ 63,5 mm de l'extrémité du biseau de la lame. Une petite combine consiste à se confectionner un petit gabarit avec un morceau de bois pour toujours respecter cette distance. Vissez très fermement la vis deserrage de la plaque-étrier pour ajuster la lame.

Pour enlever le bloc d'arrêt : desserrez la vis à tête fendue de 14 mm (9/16") de serrage du bloc d'arrêt sur plusieurs tours. Soulevez le bloc d'arrêt par l'écrou de réglage et faite glisser vers l'arrière pour que la partie élargie du trou oblong puisse passer autour de la vis de serrage du bloc d'arrêt. Pour remettre le tout en place, procédez de manière inverse en veillant à ce que l'extrémité du levier s'engage dans la fente de la plaque étrier. L'épaulement conique de la vis de serrage du bloc d'arrêt s'insère et se centre dans la fraisure du bloc d'arrêt. Il est conseillé de serrer fermement cette vis.

 

Prise en main de l'outil :

Vous allez certainement remarquer que, avec une prise à pleine main de la poignée, votre petit doigt n'aura pas beaucoup de place. Le  no 164 est très court pour un outil à main (c'est la raison de ce système de réglage) et pour avoir un maximum de lame utilisable, un peu de place pour les doigts est sacrifiée. Cela s'améliorera au fur et à mesure que vous affûterez la lame et qu'elle se raccourcira. En attendant, positionnez votre main le plus haut possible sur la poignée ou tenez la poignée seulement avec trois doigts (soit le petit doigt allongé vers l'avant, soit l’index enroulé autour de la vis de réglage

Maintenance

Matériaux:

Le fût est moulé en fonte ductile, un alliage très résistant susceptible d'encaisser nombre de contraintes. Ces pièces subissent un recuit de détente, un procédé qui réduit considérablement les contraintes internes et qui garantit que l'outil ne se déformera pas.

Le bloc d'arrêt est en bronze-manganèse.

Les autres pièces sont en laiton et acier.

La lame, d'une épaisseur remarquable de 4,75 mm (3/16") est en acier A2 (Selon norme AISI ou, selon norme AFNOR : X 100 Cr Mo V 5 ou, selon Werkstoff No. : 1.2363). Elle reçoit une double trempe cryogénique permettant d'obtenir une dureté de 60-62 HRC. Ce choix de matériaux et ce traitement thermique donnent l'assurance d'un tranchant très fin conservant très longtemps l'affûtage. Après le traitement thermique, la lame est entièrement rectifiée sur la face, le dos et le biseau. Cet état de surface doux et lisse permettra de donner très rapidement une finition "poli-miroir". L'épaisse lame permet une coupe sans broutement.

 

Maintenance :

Les semelles et côtés des fûts de rabots en fonte sont rectifiées bien plates et d'équerre; les rabots en bronze sont rodés à une tolérance de 0,04 mm (0.0015"). Selon l'utilisation de votre outil, un très léger ponçage avec tu papier abrasif grain 320 (humide ou sec) ou plus fin, sur une surface plane et dure maintiendra la semelle dans un état neuf. Les fûts en fonte doivent être légèrement huilés ou cirés pour éviter oxydation et formation de rouille. Nous recommandons l'huile de camélia. C'est une huile végétale, non-toxique, propre, sans odeur qui reste fluide et qui ne tâche pas le bois.

Occasionnellement, l'outil doit être démonté nettoyé et les parties mobiles doivent être huilées.

Le bloc d'arrêt en bronze peut être poli avec un bon produit de nettoyage pour laiton ou laissé se patiner avec le temps et l'usage.

Les manches et pommeaux en merisier sont vernis et ne demandent aucun entretien.

Pour commander :

Rabot à replanir à angle faible n° 164 :

Code Forge de Saint-Juéry : L091010 164

Code Lie-Nielsen : 1-164