Accueil   >   Outils Auriou   >   Râpes et rifloirs-râpes   >   Rifloirs-râpes

Rifloirs-râpes

Site officiel de la marque Auriou, de l'entreprise Forge de Saint-Juéry et de Lie-Nielsen en France.

 

Auriou : Outils forgés pour Artistes depuis 1856

Introduction :

Les rifloirs ! Ils sont encore plus méconnus que les râpes. Bien évidemment, ils reprennent toutes les caractéristiques des râpes des points de vue métallurgique, coupe... Ils sont souvent irremplaçables en sculpture, notamment, pour tout ce qui concerne la finition des formes et reliefs. Certains les appellent "les gommes", tant ils sont utiles pour "lisser" les formes ! En tout cas, nous avons préféré leur consacrer une page spéciale. Ils le méritent tant leurs spécificités sont grandes, la plus grande de leurs particularités est qu'ils sont avant tout des outils de sculpteurs, alors que les râpes sont avant tout réservées aux ébénistes, menuisiers etc.

© Forge de Saint-Juéry 2018

Description, définition :

Trouver des définitions des rifloirs n'est pas aisé. Nous considérons qu'ils s'agit de râpes composées d'une lames piquée à chaque extrémité, séparées par un manche central. Les formes des lames sont très variées. Elles servent aux sculpteurs pour finir les reliefs, travailler les parties creuses. Ils sont aussi utiles dans la finition de raccords de moulures. Les rifloirs râpes s'utilisent dans le bois ou la pierre.

Étymologie :

On peut penser que le nom "rifloir" vient du verbe "rifler" dont l'origine remonterait vers 1170. Rifler signifiait "écorcher légèrement". Le "légèrement" est important. En effet, un rifloir s'utilise en douceur !

Ce terme (rifler) pourrait avoir été emprunté à l'Allemand "Riffilôn" (déchirer en frottant)

Étrangement rifloir et riflard semble partager la même origine ("rifler") avec des suffixes différents (.oir et .ard). Pourtant, en dehors de travailler des formes, ces outils n'ont aucun rapport. Il est à noter que le verbe "rifler", même s'il est d'un emploi un peu "vieilli", reste toujours correct et s'emploi indifféremment lorsqu'on travaille au rifloir ou au riflard.

La gamme :

Nous proposons deux types de rifloirs :

  • Les rifloirs à bois.
  • Les rifloirs à marbre.

 

D'un point de vue morphologique, il n'y a aucune différence. Seule la piqûre change. Elle est plus grosse de 2 dimensions pour les rifloirs à marbre.

 

La piqûre, toujours qualifiée de "fine" est toujours proportionnelle à la longueur de l'outil. On le voit bien sur ces documents, extraits de notre catalogue du milieu des années 70.

La gamme de rifloirs à bois au milieu des années 70.   La gamme de rifloirs à marbre au milieu des années 70.

Depuis 2008, et pour la première fois depuis de nombreuses décennies, les gammes ont été simplifiées. Elles sont composées de 6 types d'outils combinant chacun 2 formes différentes, soit au total 12 formes.  Auparavant, sans que nous n'ayons pu trouver de raison cohérente, on trouvait :

  • Dans la gamme de rifloirs à bois : 8 types pour 13 formes (voir images ci-dessus). De fait, certaines se répétaient plusieurs fois !
  • Pour les rifloirs à marbre : 6 types pour... 7 formes ! en fait on trouvait toujours la forme "cuillère" sur chacun des types d'outil (voir images ci-dessus). Il existait aussi 3 dimensions de piqûre par outils, et la majorité des ventes se faisaient en "fine". Les piqûres moyennes et grosses ont donc été supprimées.

Depuis cette simplification, les gammes sont plus "lisibles". Il est important de savoir que cette modification de gammes s'est accompagnée d'une réflexion plus profonde au niveau de la morphologie de ces outils. Nous le verrons plus loin. Voici un récapitulatif des gammes avec les dimensions de piqûre :

 

Rifloirs à bois :

Type Nom Longueur 150 mm Longueur 175 mm Longueur 200 mm Longueur 250 mm
1 Couteau / Cuillère Piqûre 14 Piqûre 13 Piqûre 12 Piqûre 10
2 Corne de fichu / Touche Piqûre 14 Piqûre 13 Piqûre 12 Piqûre 10
3 Plate pointue / Plate-rectangulaire Piqûre 14 Piqûre 13 Piqûre 12 Piqûre 10
4 Pouce / Laurier Piqûre 14 Piqûre 13 Piqûre 12 Piqûre 10
5 Queue de rat / Olive Piqûre 14 Piqûre 13 Piqûre 12 Piqûre 10
6 Mironde / Tiers-point Piqûre 14 Piqûre 13 Piqûre 12 Piqûre 10

 

Rifloirs à marbre :

Type Nom Longueur 150 mm Longueur 175 mm Longueur 200 mm Longueur 250 mm Longueur 300 mm
1 Couteau / Cuillère Piqûre 12 Piqûre 11 Piqûre 10 Piqûre 8 Piqûre 6
2 Corne de fichu / Touche Piqûre 12 Piqûre 11 Piqûre 10 Piqûre 8 Piqûre 6
3 Plate pointue / Plate-rectangulaire Piqûre 12 Piqûre 11 Piqûre 10 Piqûre 8 Piqûre 6
4 Pouce / Laurier Piqûre 12 Piqûre 11 Piqûre 10 Piqûre 8 Piqûre 6
5 Queue de rat / Olive Piqûre 12 Piqûre 11 Piqûre 10 Piqûre 8 Piqûre 6
6 Mironde / Tiers-point Piqûre 12 Piqûre 11 Piqûre 10 Piqûre 8 Piqûre 6

 

La fabrication :

La vidéo ci-dessous, d’une dizaine de minutes sur la fabrication des râpes « Auriou », montre aussi celle des rifloirs, au moins en forgeage (vers 0:54) et meulage (vers 4:23) :

 

Les rifloirs sont réalisés à partir d'acier carré. Leur forme est obtenue par forgeage par étirage en forge libre. Cette opération nécessite un très grand savoir faire et permet d'obtenir une grande variété de formes avec une certaine précision.

Après une recuit d'adoucissement et un décalaminage, les formes brutes sont meulées et polies.

Les outils rejoignent alors le piquage où les angles seront taillés et les faces piquées.

Un cintrage manuel (au maillet) leur donne leur cintre, ou les redresse (formes couteau et corne de fichu).

Un dernier traitement thermique (trempe avec cémentation) permettra aux rifloirs d'obtenir leur dureté finale.

Enfin, un sablage à très basse pression les nettoie et leur donne leur aspect final.

La morphologie des rifloirs :

Au delà des qualités de coupe de ces outils, nous apportons un soin très particulier à la morphologie de ces outils. En effet, même un outil d'excellentes qualités métallurgique et de coupe, sera inutilisable sans une forme du manche adaptée à sa tenue, sa conduite. Nos manches sont tous octogonaux et de profil tonneau. Nos clients apprécie cette forme qui leur fait "oublier" l'outil dans leurs mains.

 

La "refonte"de la gamme apportée en 2008, n'a pas concerné que les références. Nous avons complètement repensé les rifloirs, leurs proportions. Nous nous sommes posés de nombreuses questions :

Quel était le rapport entre longueur de lame et longueur de manche. Entre deux longueurs, les longueurs de manche et de lame évoluaient-elles proportionnellement ou le manche gardait la même longueur ?

Quelle était la "bonne" épaisseur d'un manche ? 

 

Par ailleurs, en comparant à des modèles exposés sur un tableau datant de plus d'une centaine d'années, nous avons constaté, au fil du temps, des "dérives qualité". Les manches étaient devenus plus petits avec une section plutôt "carrée à pans coupés" plutôt qu'octogonale. Leur profil était aussi devenu plus "rectiligne".

 

Après de nombreuses tergiversations techniques et économiques, nous avons décidé de modifier la morphologie de ces outils en ne prenant en compte que les aspects liés à l'utilisation et la tenue en man de ces outils, quel qu'en soit le prix.

 

Aujourd'hui, la morphologie de nos outils est unique :

  • Les manches sont plus "gros" à leur plus grande épaisseur
  • Ils sont plus "galbés" (forme tonneau plus prononcée)
  • Leur section est réellement octogonale (meilleur confort de tenue, facilité de conduite)
  • Les manches, quelle que soit la longueur de l'outil "hors-tout" de l'outil ont tous la même longueur. Ainsi, tout la différence de longueur est gagnée sur la longueur des lames qui sont donc plus longues et effilées.

 

Nous sommes ainsi très heureux et fiers de vous proposer de "VRAIS" rifloirs.

Le choix des rifloirs :

Évidemment, le choix des rifloirs dépend avant tout du matériau travaillé :

  • Matériaux à structure très fine : Bois, matières plastiques... 
  • Matériaux à structure moyenne ou grosse : Marbre ou pierres douces...

 

Le deuxième critère à prendre en considération est la dimension du rifloir. Elle dépend des dimensions des volumes ou reliefs à travailler. Dans notre boutique, pour chaque outil, nous avons essayé d'indiquer de nombreuses informations dimensionnelles.

Pour les rifloirs à bois, leurs les plus courantes sont : 175 et 200 mm. La longueur 150 mm donnera des résultats impressionnants sur les petits volumes ou endroits difficilement accessibles. Nous conseillons pour les débutants, de commencer par un rifloir de longueur 175 mm

Pour les rifloirs à marbre, la longueur 200 mm reste une très bonne base.

 

Pour finir, il restera à choisir le type, souvent dicté par le choix d'une forme de lame. Ce choix se fera en fonction du profil de la forme ou du relief à travailler. On trouve :

  • Des outils essentiellement de fond, très pratiques en travaux de type "ronde-bosse" :
    • Type 1 : Le couteau est particulièrement intéressant pour des surfaces plates dans des endroits étroits. La cuillère fera merveille dans toutes les parties concaves et évasées, allant en s'élargissant. C'est un des rifloirs les plus polyvalents.
    • Type 2 : Un autre type très polyvalent. La forme Corne de fichu permettra la finition de surfaces plates encaissées. La touche permettra la finition "par petites touches" de reliefs concaves étroits.
    • Type 3 : à préférer pour tous travaux de fond sur des surfaces plates et encaissées.
    • Type 4 : Un autre type "de base". Idéal pour les finitions de diverses surfaces concaves plus ou moins prononcées.
  • ... et des outils plutôt de "forme" à réserver plutôt aux travaux sur de type "bas-reliefs" :
    • Type 5 : La queue de rat fera merveille dans tous les reliefs très creux, souvent après travail avec des gouges creuses, et l'olive passera après des gouges demi-creuses.
    • Type 6 : La simple vison des formes vous permet de comprendre aisément leur usage.

 

Ne vous préoccupez pas des grains de piqûre ! Ils dépendent de la longueur de l'outil. Après plus de 160 ans d'expérience, croyez nous, ces choix donnent satisfaction à une immense majorité de pratiques. Vous pouvez télécharger un document avec les dimensions de piqûre. En principe, il est imprimable à échelle 1 sur la plupart des imprimantes format A4. Ces dimensions sont données à titre indicatif et peuvent varier.

Utilisation, précautions d'usage et maintenance :

Utilisation :

On ne "force" pas sur un rifloir. Si vous forcez, il restera "planté dans la matière, n'avancera pas et ne coupera donc pas. De plus, sa section entre manche et lame est très faible et trop d'effort peut entraîner une casse. On maintient le rifloir de manière assez ferme, mais sans forcer; juste ce qu'il faut pour le conduire, qu'il puisse couper sans se "planter" dans le bois. On pense alors "mouvement"  et on commence à caresser le bois avec des mouvements vers l'avant et imperceptiblement vers la droite. Pensez toujours que c'est le haut des dents qui doit être en contact avec le matériau.

 

Précautions d'emploi :

Les rifloirs, comme les râpes, permettent les travaux sur des matériaux très durs. Mais attention de ne pas confondre dureté et abrasion, notamment avec les pierres. Un marbre est dur mais assez peu abrasif. D'autres pierres, plus tendres, contiennent beaucoup de silice et usent assez vite vos rifloirs.

Les dents minuscules de ces outils sont dures et fragiles. Ne frottez jamais vos rifloirs entre eux ou sur d'autres outils. Rangez donc vos rifloirs séparez de tout autre outil.

L'oxydation : L'acier est un acier extra-fin au carbone. il rouille et est donc sensible à l'humidité. De même certains bois contenant beaucoup de tanins, pourront donner une teinte violacée à vos rifloirs. Cela ne dégradera pas vos outils.

Après usage, il convient de brosser, sans appuyer, l'ensembles des lames et de donner un petit coup de chiffon sec sur le manche. Une fois votre rifloirs sec et propre, on recouvre l'outil d'une très mince pellicule un peu grasse. L'idéal est l'huile de camélia. Elle ne fige pas, ne sèche pas, reste fluide et préservera votre outil de la rouille. Cette huile est naturelle, saine et sans danger pour la santé. Elle sera sans effet sur le bois lorsque vous ré-utiliserez votre rifloir. Il ne s'agit pas de gaspiller votre huile. Quelques gouttes suffiront à condition de répartir l'huile avec une brosse.

On n'utilise surtout pas de brosse métallique (acier, laiton...). Nous recommandons des brosses en fibre naturelle : tampico, ou sisal (en fait la fibre de l'Agave).

 

Respectez vos outils, ils vous respecterons !